LA CHAPELLE OUBLIÉE

Pour une visite guidée de la Chapelle, vous pouvez me contacter au :   02 97 74 83 80 ou au 06 78 41 40 72

Gérard LEGRAND
 

DECOUVRIR  LA CHAPELLE SAINTE CATHERINE


Chapelle bretonne

Lizio

Je vous convie aujourd’hui à découvrir un petit coin de Bretagne où la mémoire du passé est encore vivace pour qui veut bien prendre le temps de regarder.

Dans un tout petit espace, la commune de Lizio dans le Morbihan, est inscrite comme en filigrane l’histoire des templiers et des  hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem, celle des constructeurs de chapelles, des tailleurs de pierres et des compagnons bâtisseurs, celle des tisserands et marchands, celle des pèlerins en route vers Saint Jacques de Compostelle.

En parcourant un lieu comme celui-là, on aimerait rencontrer, au détour d’un chemin, un de ces hommes, qui, sans avoir jamais appris, connaissent leur pays par le cœur et sont intarissables quand ils commencent à le raconter

Auguste Coudray

DECOUVRIR  LA CHAPELLE SAINTE CATHERINE




Chapelle Lizio

Le Père Coudray, originaire de Ste Catherine, nous a laissé des livres. Il y explique, entre autres, comment visiter la chapelle.

Auguste COUDRAY est dédé le 25 novembre 2000, jour de la Ste Catherine. Les extraits regroupés ici pour accompagner votre visite de  la chapelle sont tirés de ses ouvrages.

Vous pouvez trouver les différents ouvrages d’Auguste Coudray en vente au Point I ou à la Mairie de LIZIO.

 


Vers 1200, les Templiers construisirent en ces lieux un petit prieuré.

En 1307, l’ordre des templiers fut supprimé et la plupart de ses membres passés par les armes. La  Chapelle  Ste  Catherine  a été  construite  en  1661, par un maitre d’œuvres hospitalier de saint jean de Jérusalem.  Ce  lieu  se  trouvait sur  le  chemin  de  St Jacques  de Compostelle. Cétait une aire de repos pour les lerins qui arrivaient là et qui avaient encore 1700 kms à parcourir avant datteindre St Jacques de Compostelle. A raison de 30 kms de marche par jour, il fallait aux pèlerins encore deux mois pour arriver au but.

Cette chapelle est dédiée à Sainte Catherine dAlexandrie qui serait née à Alexandrie (port Egyptien) vers lan 300.

Le but du pèlerinage n’est pas de conduire le passant en une seule étape à la »connaissance » pleine et entière du mystère, mais de le mettre sur le chemin de cette connaissance. C’est un parcours initiatique.

A 300 mètres de l’arrivée le pèlerin commence par trouver une borne donnant les directions de 2 chemins menant à Compostelle,

  • Le chemin par la terre: Redon Nantes, Saintes, et Bordeaux.
  • Le chemin par la mer : La vrais croix, port de Saint Jacques (prés de Sarzeau). 
D’un cote comme de l’autre c’est le chemin du ciel et de 1763.

Que faut’ il comprendre ?

Voir extrait des codes utilisés à Ste Catherine.
A peine arrivé, le pèlerin devait jouer au jeu de la porte du ciel en faisant le tour de la chapelle comme c’était la coutume.
Le but est la remise en forme du corps du pèlerin  et de le mettre sur le chemin de la connaissance après une marche de 30 km.
Nous vous proposons de marcher dans leurs pas…

Par où entrer ?
  1. Il faut commencer par le bas de l’escalier. Je m’arrête au pied de l’escalier, je lève les yeux vers le clocher. Sa base carrée, sa flèche octogonale et son sommet sphérique me donne la direction à prendre.
  2. Je monte en comptant les marches. Il y en a 6. Le nombre 6 symbolise l’inachèvement. Je ne suis pas encore arrivé au but.
  3. Voici une barrière en travers de mon chemin. Il me faut aller au-delà de cette première épreuve. C’est lePremier passage  première épreuve. Il y en aura6.
  4. A main gauche sur le muret, je touche une pierre de schiste percée. C’est le  seuil qui me fait accéder à l’élément terre.
  5. Je mavance en direction du clocher.
  6. Mes pas me conduisent à l’angle de la façade.
  7. Levant les yeux, je ne vois plus le clocher, mais au sommet du mur japeois une  colonne brisée qui  minvite à regarder mes pieds.
  8. Mon attention est attirée par les bases des 3 piliers du chapitre. La base du premier pilier est carrée et représente la Terre. Celle du deuxième pilier est octogonale, représente le Passage. Enfin celle du troisième pilier est ronde pour le Ciel.
  9. Sur ce dernier pilier est marq ISIS en grec copte (voir le soleil). Si je madosse à cette colonne elle me désigne le calvaire quiminvite à poursuivre mon chemin.
  10. Là je vais rencontrer François le Merveilleux.  L’inscription à déchiffrer commence par F.P.  fait par…
F. P. F. LE M   /   RVEILLUX   /  FABRIC   /  QUE
Fait par François Le Merveilleux et la fabrique
L’inscription 17 IHS 08

17 signifie la porte, le passage
8  le renouveau, la renaissance
Il faut lire : Jésus (IHS) te donnera la clef () de la porte (17) qui te conduira à la renaissance (08)
Le calvaire  devait servir de table d’orientation. Il était important pour le lerin  de bien s’orienter et de savoir où le soleil se lèverait le matin,

En se mettant Dos a la lettre E  du Q U E  nous avons devant nous l’EST

Jachève  le  tour  du  calvaire  

  1.  Je  continue  pour  entrer  plus  rapidement  dans  la  chapelle.  Une  premre porte se présente, mais c’est la porte basse marquée   dune croix.Elle est réservée aux usagers de la chapelle.Eux seuls en ont la clef.
  2. Je me place dos au pilier sous la roue solaire et je n’ai qu’à avancer tout droit pour me retrouver sur le bon chemin A ma gauche se présente une deuxième porte, sans serrure : porte interdite.
  3. Deuxième passage, deuxième épreuve. Je tourne le dos à la chapelle ,je ne vois plus que la fontaine et lhorizon.
  4. La  fontaine comprend l’édifice abritant la source,la rigole pour l’écoulement du trop-plein d’eau et le bassin (doué). A ce bassin il  y a 3 pierres debout qui invitent à marquer 3 arrêts.
  5. Le fond du bassin est moitié schiste et moitié granit. Le lerin était invité à descendre dans l’eau pour s’y laver  et franchir ce  passage de schiste seuil par lequel on entre dans l’élément eau.
  6. En sortant il allait boire dans une excavation creusée dans la rigole allant de la fontaine au lavoir. Elle a la forme de la croix de vie égyptienne (croix d’Isis)
  7. De chaque côté de la fontaine se trouve un cube surmonté d’une boule.Lassociation carré-boule ou cube- sphère évoque toujours Terre et Ciel.
Une nouvelle énigme 3 nombres :
1661 = la terre
1861 = le nombre d’or
Entre les 2, sainte Catherine
18=6+6+6,  24=8+8+8

Il faut lire : sur le chemin qui va de la terre (16 16) au lieu de l’harmonie parfaite (1618), se trouve Catherine qui te dira le secret pour passer de 666 (18) à 888 (24) de l’homme inaccompli à l’homme transfiguré.

 

  1. La chapelle est devant nous et le clocher nous indique toujours la direction à prendre.
  2. Troisième  passage Se présente à nous un if majestueux et un très haut sapin qui nous invitent à lever les yeux.
  3. Le regard se porte  vers  la  croix  du  pignon  dont  la  forme  paraît  curieuse,  mais  elle  est  faite  pour  nous  indiquer  la direction à prendre. Puis nous remarquons la  fetre du levant, elle est murée,on lappelait autrefois la « PortedOrient» et ondisait qu’elle était «la porte réservée à celui qui viendra à la fin des temps ». Elle nest pas pour nous la porte attendue.
  4. On voit écrit 1722 au-dessus d’une fenêtre. 17=la porte, et  22=l’abondance. Il faut lire : la porte que tu cherche (17) sera pour toi abondance et plénitude (22).
  5. Quatrième passage Il a la particularité dêtre le seul passage en schiste.Il annonce que nous arrivons dans l’élément air.
  6. Cinquième passage Une fois de plus, on retrouve le chemin grâce au clocher où le coq tourne aux quatre vents.
  7. Larrière de la chapelle est comme un jardin silencieux et secret où il faut prendre le temps de ralentir la marche et respirer. La fenêtre ovale annonce-t-elle un commencement possible et tout proche ? Marchez doucement vers l’if du couchant.
  8. Sixième passage Par le nombre 6, nous approchons du but.
  9. Nous nous retrouvons à l’entrée de l’enclos, face à la porte du couchant. Un anneau fixé dans le mur à gauche nous dit de marquer un arrêt à cet endroit.C’est lanneau du salut. On est arridans la maison du Bon Dieu, expression que l’on emploie toujours aujourdhui en parlantdune maison accueillante.
  10. La porte du couchant est la porte du pèlerin. La première pierre posée a été la pierre du seuil, pierre de schiste qui va nous faire passer dans le quatrième élément feu. Sur le seuil 2 colonnes (la porte du soleil) couronnées par un triangle lumineux. Il représente l’homme « l’Humanité». La niche est vide et doit le rester.Il lui suffit dêtre décorée dune coquille et donc d’être habitée de lumière, la coquille symbolisant les rayons du soleil. Mais ce vide a aussi une autre signification. Arrivé ici le pèlerin doit être libéré de tout souci.

Ce n’est plus le vide (symbolisé par la niche) qui l’habite, mais le ciel (symbolisé par la roue).

OU EST DONC LA PORTE DU CIEL ?                            ELLE EST AU-DEDANS DE TOI

Le temps est venu de poursuivre votre chemin et d’entrer à l’intérieur de la chapelle….. et à l’intérieur de vous- même.



MAINTENANT, RENTRONS A LINTERIEUR DE LA CHAPELLE

En  longeant  le  mur  nord  de  la chapelle qui est le té froid, le lerin revit lAncien Testament. Du cô sud, qui est le côté de la lumière, on rappelle la vie publique de Jésus, son entrée triomphale à Jérusalem (d’où « chemin de Jérusalem »).  Parcours initiatique (labirynthe que l'on touve inscrit dans le dallage de nombreuses chapelles et cathedrale)  

Le  dallage  du  narthex  nest  pas  uniforme,  il  est  fait  de  granit  et  de  schiste. Les  pierres  de  schiste judicieusement plaes  autour  du narthex.  

 « le  chemin  de  Jérusalem  » qui doit conduire le pèlerin

à la diltatio mentis

ou

L’ouverture de l’esprit.

Chemin de Jérusalem
De 1à 6 :
Le temps de l’attente (Ancien Testament)
7:
Le passage de l'Ancienne Alliance à la nouvelle
De 8 à12 :
Les temps nouveaux (nouveaux testament)

 

0   Le seuil, ici commence le chemin de Jérusalem

1   Le jardin ou la création du monde

2   La blessure ou Eve mordue au talon

3   Le rêve ou l’arbre de Jessé (arbre généalogique de Jésus)

4   Le cri ou la parole des prophètes

5   La naissance ou « il est né le divin enfant »

6   La porte qui s’ouvre

7   Les trois tombeaux ou le défi à la mort (il faut mourir pour renaître)

8    Le précurseur Jean-Baptiste

9   Le Jourdain

10  La colombe et la fontaine

11  Jérusalem et l’entrée triomphale dans la ville

12  Le lavement des pieds, guérison de la blessure  initiale

00  La croix glorieuse ou la mort vaincue

 

Ainsi s’achève le chemin de Jérusalem

Espace et temps sacrés
Le plan de la chapelle reproduit exactement les proportions du temple de Jérusalem qui comportait 3 parties :

Nartex,nef,coeur
  1. le narthex, un double carré de 12x6, lieu de   pérégrination.
  2. la nef ou chapelle proprement dite, un carré de 6x6, lieu de prière et de méditation.
  3. le chœur, un double carré de6x3, lieu de célébration
 En remontant l’allée centrale le marcheur va rencontrer des points de repère aisément repérable
chapelle oubliée


Détails architecturaux  placés sur le parcours


  1 dans le narthex

  1. la croix
  2. une première clef ouvrant la porte des hommes et donnant accès aux énergies  du  premier triangle.
  3. une marelle (la clef et la marelle pour signifier que nous somme à un passage comparable à une naissance) c’est le passage de la terre au ciel
  4. la porte en ogive qui sépare le narthex de la nef

 2 dans la nef

  1. une deuxième clef ouvrant la porte des Dieux et donnant accès aux énergies du second triangle.
  2. la pierre du mort

 3 dans le chœur

  1. le pèlerin trouve une troisième clef qui est un nom écrit sur le marchepied de l’autel I X= Jésus Christ. Jésus est la clef qui va nous faire accéder aux énergies du triangle supérieur.
  2. le delta lumineux, triangle pointe en bas, symbolise la rencontre sur le point de se faire.

 sur le tableau

  1. une couronne est posée sur le siège ou Catherine est assise : c’est Kether, la Couronne.
  2. les 4 colonnes du retable sont surmontées des 4 éléments fondamentaux : le feu et la terre (à droite) l’air et l’eau (aujourd’hui disparus).
  3. Catherine désigne du doigt le cinquième élément, la quinte essence (l’éther ou l’essence, l’élément le plus subtil)   contenue dans le livre, tandis que son regard scrute la venue de « celui qui vient ».

Tableau de Ste Catherine


Au premier plan est représentée la route qui conduit le pèlerin jusquici. La direction à suivre est indiquée par le vent qui souffle poussant les arbres en direction de la chapelle. Au second plan Catherine est assise dans son attitude ordinaire d’écoute et d’accueil. Sur le banc à côté, avec un peu dattention, on découvre quatre  objets  symboliques :  une  chaîne  suspendue  à  un  anneau,  une  hache,  une couronne.  La  chaine symbolise les liens et les relations entre Terre et Ciel. Lanneau représente le Ciel. C’est l’anneau du salut que lon trouve à l’entrée de l’enclos. Enfin, la présence dune hache dans un tableau est toujours lindice que la révélation du secret est proche. Quant à la couronne posée sur le banc, c’est la récompense préparée pour Ste Catherine et pour celui qui saura entendre son message.

La main gauche de Catherine est posée sur un livre et avec son index, elle nous montre une croix et un texte écrit à la plume : « Dieu seul peut récompenser dignement ». Par ce geste, elle veut aussi nous dire « Surtout  n’oubliez  pas  le cinquième  élément :  la quintessence »  (quintessence :  substance  éthérée  et subtile tirée du corps qui la renfermait et dégagée des quatre éléments plus épais [dictionnaire]).

La  main  droite  tient  une  palme  verte  qui  signifie  la  victoire  définitive.  Dans  toute  représentation traditionnelle de Ste Catherine, on retrouve trois éléments : le livre, la palme et la roue. Cherchons la roue. Elle est, apparaissant à peine au milieu des nuages. Cette roue dans le ciel symbolise le Soleil.
Du printemps à lautomne, le soleil va mettre en valeur certains détails de la chapelle à sept reprises.
Voici ce qua observé le Père Coudray :

21-25 mars : Fête de lannonciation

A partir de 17h30 le soleil illumine le triangle situé sur la partie avant de lautel.

11 avril : Fête du lieu et ouverture du pèlerinage

Le  rayon  de  soleil  vient  éclairer  et  réchauffer  les  ossements  conservés  dans  le tombeau du mur.

11 mai : Sainte Estelle ou la Sainte Etoile

Le rayon de soleil vient éclairer la colombe du confessionnal.

21-24 juin : Naissance de Saint Jean-Baptiste

Le rayon de soleil plonge jusquau fond dans leau de la fontaine dente.

6 août : Fête de la transfiguration

Le  soleil  vient  caresser  la  colombe,  symbole  de  lEsprit  et  le  nom  de  Jésus  (IHS) apparaît discrètement.

29 août : Mort de Saint Jean-Baptiste

Le rayon de soleil vient lilluminer et faire en sorte quau lieu de sa tunique de peau, il se trouve retu dun habit de lumre.

14 septembre : Fête de la Croix glorieuse et clôture du pèlerinage

Ce soir-là, le rayon de soleil vient éclairer son nom de gloire inscrit sur la marche de lautel.

25 Novembre : Fête de Sainte Catherine de midi solaire à13 h 00 un parcours du soleil étonnant.

12 h 00

L’ombre de la colonne d’Isis rentre à l’intérieur de la chapelle dés qu’on ouvre la porte.

12 h 00

Par la fenêtre haute La statue au manteau d’or de Sainte Catherine s’éclaire doucement   des pieds à la tête

12h15

tout doucement le rayon glisse vers le tableau de Sainte Catherine et vient caresser la main de Catherine désignant de son doigt pointé un livre ouvert

Le rayon monte encore et voici que le visage de Catherine prend feu et prend vie

Comme pour donner le secret de ce lieu.

12 h 30

Par la fenêtre  inférieur  le soleil va éclairer l’aigle qui se trouve au pied de Saint Jean, l’aigle à sa patte poser sur un livre. Comme pour nous dire le livre que Catherine nous à montrer c’est le livre de St Jean.

Le soleil de la troisième fenêtre arrive sur l’agneau et le livre que Jean tient dans les bras. C’est le troisième livre l’agneau symbolise le Christ.

La fin du parcours s’achève sur le tombeau aménagé dans le mur

En ce jour du 25 novembre tout devient possible, même l’arbre mort peut reverdir.

A la sainte Catherine tout bois prend racine.

Ainsi se termine le parcours de la lumière.
                                                           

Nous espérons que ce résumé vous a permis de découvrir cette chapelle

Pour tous commentaire sur ce document vous pouvez envoyer un Mail a: legrand.ge@mailoo.org

Bien d’autres  questions  peuvent se poser à vous, peut être trouverez  vous la réponse dans le triptyque écrit par Auguste Coudray.

ouvrages Pour aller plus loin :

Voyage par les sentiers perdus - avril 1995  Auguste Coudray

Langages oubliés de compagnons et maître d'oeuvre - novembre 1996  Auguste Coudray

Sainte Catherine d'Alexandrie -avril 1990  Auguste Coudray


Saint Gobrien un saint guérisseur et une chapelle mai 1999  Auguste Coudray

LIZIO et ses maisons anciennes avril 1991  Auguste Coudray